Articles

La nuit au musée : Airbnb fait de nouveau vivre une expérience insolite

« Airbnb, chez vous, ailleurs ». Ça annonce la couleur.  
Leader du marché de la location et de la réservation de logements en ligne, Airbnb a de nouveau étonné en lançant l’opération de co-branding avec un musée qu’on connait bien… Le Louvre ! 
Comment un co-branding entre un pure-player et un musée peut-il fonctionner ? Explications.  

Airbnb, leader du co-branding ?  

Airbnb est devenu, au fil des années, la référence en matière de co-branding atypique.  

Cette stratégie a pour but de mettre l’accent sur son positionnement, qui est de se sentir chez soi mais ailleurs. Le concept est de rendre n’importe quel endroit confortable et unique pour une expérience client qui sorte de l’ordinaire.  

En France, Airbnb s’était notamment associée avec les Galeries Lafayette à l’occasion des soldes, en 2015. Dernièrement, c’est avec le Louvre que le leader a décidé de travailler, à l’occasion des 30 ans de la célèbre pyramide en verre.  

Son intérêt pour l’art et la culture n’est pas nouveau puisqu’en 2016, Airbnb a reconstitué le tableauLa chambre de Van Gogh et de la faire réserver pour quelques chanceux. Le succès a été immédiat alors pourquoi ne pas proposer quelque chose d’inédit dans le plus grand musée du monde ?  

Airbnblelouvre
Source : www.airbnb.fr/b/louvre

Quel est l’intérêt de ce co-branding ?  

Pour le Louvre.  

C’est surtout susciter l’intérêt d’une cible qui se désintéresse de plus en plus aux endroits d’art et de culture. Les jeunes, les jeunes et encore les jeunes !  

Comme l’explique Adel Ziane, le sous-directeur de la communication, le Louvre est entré dans cette logique en mettant plusieurs dispositifs digitaux en place. Il a notamment commandé une campagne YouTube afin d’accroître sa visibilité sur cette plateforme largement fréquentée par la cible qui intéresse le musée.  « Nous savons que statistiquement, 50% des visiteurs du Louvre ont moins de 30 ans. L’audience de YouTube est essentiellement constituée de 18-34 ans, ce qui en fait donc un média en adéquation avec notre cible. L’objectif était de s’adresser à ces jeunes publics, de leur donner envie de retourner au Louvre. »  

Nous pouvons également citer Beyonce et Jay-Z, qui ont tourné le clip de leur chanson Apeshit au milieu des œuvres du Louvre. Ces derniers ayant évidemment une très grande influence dans le monde artistique, ce fut une aubaine pour le musée parisien pour augmenter ses visites et de trouver des cibles qui ne fréquentent presque plus les musées de nos jours. D’ailleurs, ce clip a permis la création d’un parcours à leur nom et qui est disponible sur le site du musée.  

Ce co-branding est également une plus-value d’une autre nature pour moderniser l’image d’un musée et qui est capable de travailler avec un pur e-player, tout en étant en cohérence avec son image. De plus, c’est une occasion pour le musée de développer sa présence et sa stratégie digitale, objectif qui répond à la logique de susciter l’intérêt d’une cible plus jeune.  

Pour Airbnb.  

Opération airbnb le louvre
Source : www.airbnb.fr/b/louvre

La marque est devenue spécialiste en matière d’expérience client atypique. Mais surtout, Airbnb attire énormément de jeunes, dans le monde entier. 

Le leader de la location de logements en ligne a de nouveau su démontrer sa capacité à s’adapter et à se greffer à un acteur physique, pour proposer une expérience qui rentre dans son positionnement. Sortir de sa zone de confort pour se confronter au public et face au monde. Mais également avoir de la visibilité auprès d’une cible qui n’a peut-être pas pour habitude de louer des logements à des particuliers.  

Force est de constater que le co-branding est de plus en plus tendance entre un acteur 100% digital et un acteur physique (et inversement). Pour encore plus accentuer leur promesse et leur positionnement, la création d’expériences atypiques et mémorables est de mise.